2013

Dans le cadre du 7e Gala de reconnaissance en environnement et développement durable de Montréal (Gala), les lauréats 2013, sélectionnés parmi tous les projets inspirants réalisés par les partenaires du Plan de développement durable de la collectivité montréalaise 2010-2015, ont été dévoilés devant plus de 500 représentants d’organisations ayant à cœur l’amélioration de la qualité du milieu de vie montréalais.

Pour consulter le communiqué de presse de l'événement et le communiqué de presse de dévoilement des nommés.  

Lauréats

Catégorie : Entreprises et institutions

Des fermes sur les toits à Montréal - Les Fermes Lufa

D’une superficie de 3000 mètres carrés situés dans l’arrondissement Ahunstic-Cartierville, la première serre des Fermes Lufa prend place sur un toit urbain lui conférant ainsiune nouvelle vocation, une vocation agricole. Une quarantaine de variétés de légumes et de fines herbes y sont cultivés en polyculture, des aires chaudes pour certains légumes et des fraîches pour d'autres. Des efforts sont entrepris pour obtenir une consommation la moins énergivore possible et les résultats sont probants : 50 % moins d'énergie utilisée que pour une serre conventionnelle. Également, les fermes Lufa récoltent l'eau de pluie qui tombe sur la serre pour, entre autres, l'irrigation des plantes. L’organisme adopte la politique du « zéro entreposage », leurs produits vont directement de la ferme au consommateur. Ainsi, en éliminant les intermédiaires et en produisant de façon responsable des légumes frais, l’organisme contribue à résoudre les enjeux de la distribution, de l'approvisionnement et de la sécurité alimentaire. Les Fermes Lufa misent aussi sur une autre politique, celle du «zéro perte». Seuls les produits nécessaires aux paniers du jour sont récoltés, les surplus vont aux banques alimentaires du secteur. L’objectif de l’organisme est de faire de Montréal un leader nord-américain de l’industrie de l’environnement et des technologies propres d’ici 2020. La construction de cinq serres à venir dans les cinq prochaines années dont une à Laval en 2013, plus vaste que la première, sont des pas concrets dans cette direction.

Catégorie : Corps publics

Quartier 21 Peter McGill, Mon îlot vert en ville - Arrondissement de Ville-Marie

Le projet « Quartier 21 Peter-McGill, Mon îlot vert en Ville » a permis la mise en place d’actions visant le développement durable et la réduction des îlots de chaleur dans le quadrilatère formé par les rues Saint-Marc, Sainte-Catherine, Saint-Mathieu et le boulevard de Maisonneuve Ouest. Les principaux objectifs ont été orientés vers le verdissement (au sol et verticalement), la promotion de l’agriculture urbaine, la mise en place d’aménagements favorisant les transports actifs, la réorientation des eaux de ruissellement afin de favoriser le verdissement et réduire la quantité d’eau allant dans le système d’assainissement ou encore la gestion responsable des matières résiduelles, en collaboration avec l'éco-quartier Peter-McGill et la participation des résidents, des commerçants et des institutions du quadrilatère.

Catégorie : Organismes à but non lucratif (associations et regroupements)

Cégep Vert du Québec : une certification en gestion durable - ENvironnement JEUnesse

Après six ans d'existence, dont un an de préparatifs, le programme Cégep Vert du Québec est passé du statut de certification environnementale à celui de certification en gestion durable et éducation relative au développement durable. L'objectif premier du projet était d'amener les établissements à intégrer la durabilité comme un réflexe dans tout processus de réflexion, de gestion ou de développement de projets. Pour ce faire, un tableau de bord de 140 indicateurs, appelé TBDD, a été créé par ENvironnement JEUnesse. Le TBDD couvre l'ensemble des activités d'un cégep, dont la gestion et l’éducation, sous les trois aspects du développement durable. En 2012, des formations ont été données dans des établissements de Montréal et du Québec. Ces derniers se sont vus proposer de joindre à leur rapport d'activités annuel, leur TBDD complété pour ainsi obtenir des recommandations quant à leur consommation d’énergie, leur émissions de GES ou encore leurs matières résiduelles. Ce TBDD permet aussi de prendre connaissance des projets aux retombées plus difficilement quantifiables, tels que la sensibilisation et l’éducation, qui ont néanmoins un grand impact à moyen et long termes grâce aux changements de comportement qu'ils induisent.


Le comité de sélection du Gala 2013 était composé de : 

  • Monsieur Claude Beaulac, urbaniste et Directeur général à l’Ordre des urbanistes du Québec
  • Monsieur Louis Drouin, responsable du secteur Environnement urbain et santé à la Direction de la Santé publique de Montréal
  • Madame Louise Millette, directrice du Département des génies civil, géologique et des mines à l’École polytechnique de Montréal
  • Madame Hélène Olland, directrice du comité Responsabilité sociale à la Jeune Chambre de commerce de Montréal
  • Monsieur Jean-Pierre Réveret, professeur, Département stratégie, responsabilité sociale et environnementale à l’École des sciences de la gestion-UQAM
  • Madame Lucie Tremblay, directrice du développement du territoire au Secrétariat à la région métropolitaine du ministère du Conseil exécutif

 

La tenue de la 7e édition a été rendue possible grâce au soutien financier de :